Quand aller à la maternité?

Quand aller à la maternité?

Texte par:

Parmi les milliers de questions que vous vous êtes posées depuis que votre test de grossesse s’est révélé positif, il y a l’incontournable: «Comment savoir si c’est le moment d’aller à la maternité? ». Ne vous faites pas de souci, car en dépit de la valse-hésitation qu’elle vous fera vivre, cette délicate question trouvera sa réponse en vous le moment venu.

Je contracte à gogo

Depuis le 6e mois déjà, votre utérus s’entraîne quotidiennement à contracter pour se préparer au jour J. Sans effet sur le col, on les appelle «contractions inefficaces». Toutefois, si celles-ci sont accompagnées d’un durcissement du ventre, qu’elles sont douloureuses, de plus en plus rythmées et qu’elles ne baissent pas en intensité, il est possible qu’elles entraînent une modification du col. Il est alors temps d’aller faire un tour à la maternité. Le professeur Olivier Irion, chef du département de gynécologie et obstétrique à l’Hôpital universitaire de Genève confirme: «Si les mamans peuvent prendre leur temps pour un premier accouchement, le travail est en moyenne plus rapide pour les suivants. » Le spécialiste explique que chez une femme ayant déjà accouché, des contractions, même irrégulières, peuvent aboutir à une dilatation complète du col. C’est aussi la raison pour laquelle il est de moins en moins conseillé de prendre un bain pour les calmer, car un «faux travail» finira par s’apaiser de lui-même. Qui plus est, vous pourriez ainsi rater la perte du bouchon muqueux obstruant le col de l’utérus. Cette substance glaireuse et épaisse, parfois composée de filets de sang, peut aussi s’éliminer par fragments. A l’inverse, sa perte seule n’est pas une indication pour se rendre à l’hôpital. Sauf si d’autres signes l’accompagnent, comme la fissuration de la poche des eaux.

Oups, j’ai perdu les eaux

«Je me suis réveillée dans la nuit, mortifiée à l’idée d’avoir fait pipi au lit, raconte Chrystelle, jeune maman zurichoise. Cela faisait 33 ans que cela ne m’était pas arrivé!» Mais ce qu’elle a pris un instant pour une faiblesse de sa vessie, n’était autre que le liquide amniotique. Dans ce cas précis, plus le temps de philosopher. Attrapez votre sac sous un bras, le papa sous l’autre, et rendezvous à la maternité. Et ce, même en l’absence de contractions. Aussi, ne vous attendez pas à perdre l’équivalent d’un saut d’eau, comme cela est caricaturalement décrit dans les films. Parfois, l’écoulement peut être très discret, pour peu que la tête du foetus y fasse obstacle. Quoi qu’il en soit, le professeur Irion préconise une consultation dans les 2 heures qui suivent. Cette fameuse poche des eaux permet en effet à votre bébé de se développer dans un milieu stérile, qui doit le rester jusqu’à l’accouchement. «Quand il y a une fissure avant 37 semaines d’aménorrhée, cela peutrévéler une infection ou un accouchement prématuré, souligne l’obstétricien. A terme, et si les contractions ne surviennent pas spontanément dans les 12 à 24 heures, on a coutume de provoquer l’accouchement afin de minimiser le risque infectieux. Bien qu’il soit faible à ce stade.» D’autant que depuis quelques années, le dépistage du streptocoque B – une bactérie responsable d’infections néonatales – est systématiquement pratiqué. Si la femme ne l’a pas effectué au moment de la perte des eaux, des tests permettent de connaître le résultat dans l’heure et de protéger ainsi le futur nouveau-né en traitant la mère par des antibiotiques. Et ce, juste avant l’accouchement.

J’ai perdu du sang

Pas de panique. Le col de l’utérus se prépare à l’accouchement, et, ce faisant, il devient un peu plus fragile vers la fin de la grossesse. Un simple examen gynécologique, voire des relations sexuelles, peuvent provoquer la rupture de petits vaisseaux. De même, de légères érosions marginales du bord du placenta peuvent saigner. Cela est souvent anodin. «Il est toutefois nécessaire de consulter une sage-femme ou un médecin pour écarter toute autre hypothèse, rappelle le professeur. Surtout s’il s’agit d’un saignement franc, avec des caillots frais et des douleurs associées.» Cela peut en effet révéler des anomalies, comme un décollement placentaire par exemple. «Bien que ceci soit rare, il est prudent de consulter pour l’exclure.» Evidemment, tous ces signes ne sont pas forcément annonciateurs d’un accouchement imminent, mais ils constituent une raison valable pour vous rendre à la maternité afin de supprimer tout risque éventuel pour votre santé ou celle du bébé. Enfin, soyez rassurée, le moment venu, vous serez emplie d’une certitude tranquille qui vous guidera vers l’étape ultime de votre grossesse: l’accouchement.

Je fonce à la maternité si…

  • J’ai des pertes sanguines
  • Mes contractions sont de plus en plus douloureuses et rapprochées
  • Je perds les eaux
  • Mon bébé ne bouge presque plus et ne répond pas aux sollicitations
  • J’ai une violente et soudaine douleur à l’abdomen
  • J’ai de la température
  • J’ai des céphalées, des troubles visuels ou des acouphènes
  • J’ai les membres qui gonflent brusquement
  • J’ai des démangeaisons qui vont crescendo
  • J’ai une césarienne programmée mais déjà des contractions rapprochées
Share