Soigner les petits maux au naturel

Texte par:

Pendant neuf mois, la femme enceinte vit une révolution dans son corps. Des troubles physiologiques et émotionnels bouleversent cette période. Des experts nous éclairent sur des remèdes naturels et efficaces pour lutter contre les petits maux au quotidien et s’épanouir pleinement en attendant bébé.  

"Une femme enceinte doit être accueillie et suivie comme une impératrice"1. Cette phrase des temps anciens résonne de manière toujours forte dans notre société moderne. La grossesse est vécue de manière différente pour chaque femme, en fonction de ses antécédents et l’état de santé de ses organes. Carole Prost, naturopathe, conférencière sur la santé naturelle et Yannick Bizien, praticien de médecine chinoise à Lausanne et enseignant à l’Institut Liang Shen de Médecine Chinoise à Genève, livrent des conseils faciles à mettre en œuvre pour soigner des troubles, des douleurs, au naturel. A chaque mal, son remède. 

Stopper les nausées

Frais, râpé, en décoction, le gingembre a naturellement des propriétés anti-nauséeuses. Pas question de s’en priver. A boire avec du citron, trois tasses par jour, conseille Carole Prost, naturopathe. Yannick Bizien nous livre sa recette d’infusion gingembre-dattes. «Mettre dans une casserole l’équivalent d’un pouce de gingembre (retirer au préalable la peau) et trois dattes, coupées en morceaux dans un demi-litre d’eau. Faire bouillir 10 minutes à couvert. Le réserver dans un thermos et le boire tout au long de la journée».

Etre en forme

«Le pollen frais est un trésor pour la femme enceinte» recommande Carole Prost. Une cuillère à soupe le matin, avant le petit déjeuner, pure ou dans une compote de pommes, pendant deux à trois mois. Et si cela ne suffit pas, des ampoules d’eau de mer. Il s’agit de plasma marin isotonique (1 à 2 ampoules par jour sur 2 à 3 mois).

Favoriser le sommeil

Les femmes enceintes se plaignent souvent de troubles du sommeil: difficultés pour s’endormir, réveils fréquents. Si la valériane est contre-indiquée, le pavot californien (escholzia californica) est conseillé (en comprimés). Carole Prost conseille d’agir sur la micro-nutrition. Prendre une collation sucrée à 17 heures, avec des fruits crus, des noix, des noisettes, un carreau de chocolat. Les consommations sucrées le matin sont à éviter. Privilégiez les sucres lents comme le pain complet ou semi-complet. Ajoutez une bonne source de graisse telle que le beurre, la purée d’amandes, les noix, les amandes, l’avocat. Et enfin, ajoutez une protéine: œuf à la coque, fromage de brebis, un morceau de comté, une tranche de viande maigre, sans oublier le poisson.

Prévenir la fatigue

Les végétaux apportent la vitalité. «Les jus de légumes crus sont riches en minéraux, sans fibre, ne provoque pas d’irritation pour les intestins», conseille Carole Prost. La naturopathe recommande de manger le plus de végétaux possibles, crus et bio. Yannick Bizien conseille la consommation de crudités sur quelques jours et notamment pour les personnes qui ont «un feu excessif». «L’estomac est notre grenier. Pour avoir une bonne énergie, ne pas puiser dans ses réserves, la future mère doit manger des fruits et des légumes. Pour aider l’estomac, il doit recevoir des aliments pré-digérés. En médecine chinoise, nous préconisons les légumes cuits à la vapeur, sautés quelques minutes, plutôt que crus». Cet automne et cet hiver, faites-vous plaisir avec les pommes (pour traiter la perte d’appétit), les poires (aident en cas de toux sèche) et les litchis (pour lutter contre l’anémie). «En médecine chinoise, on dit que ces fruits harmonisent le sang du cœur, du foie et de la rate qui sont en lien avec l’utérus. Ces fruits de saveur douce tonifient l’énergie vitale» souligne Yannick Bizien.

Favoriser la digestion

«Les méridiens digestifs se trouvent dans les jambes», nous apprend Yannick Bizien. Effectuer quelques pas après le repas est vivement conseillé. Vingt à trente minutes sont nécessaires. Après la marche, la sieste permet de doubler son énergie.

Soulager les jambes lourdes

Une douche froide, des bains de pied avec des sels de bains soulagent les jambes lourdes. La vigne rouge, en tisane ou en extrait de plantes ou en gélules offre un travail en profondeur. «Toutes les tisanes rouges comme le ro-oibos, l’hibiscus sont idéales. Il est conseillé de consommer des fruits rouges, des baies de goji… du jus de grenade» précise Carole Prost. Pour favoriser le retour veineux, rien de tel qu’un massage manuel de la cheville vers le mollet.

Lutter contre le mal de dos

Attention à la posture! Marcher avec des talons hauts dérègle la posture. Bébé pèse sur le ventre, le dos souffre, autant ne pas trop en ajouter. Pour lutter contre les lombalgies et les sciatiques, Yannick Bizien préconise des massages chinois, avec des techniques manuelles et l’utilisation de ventouses si le praticien est formé à cela. Un suivi auprès d’un ostéopathe, spécialisé dans les manipulations douces, s’avère également d’un grand soulagement.

Gérer ses émotions

Le yoga spécial femme enceinte, la sophrologie, la méditation sont quelques-unes des activités qui peuvent être pratiquées pour mieux vivre sa grossesse sur le plan psychologique. Des exercices de respiration et de visualisation aident à mieux se sentir dans sa tête et dans son corps. Carole Prost suggère également les Fleurs de Bach. Ces élixirs floraux, conseillés par un pharmacien, contribuent à éviter de ruminer, aimer et accepter son corps, apaiser les inquiétudes et harmoniser ses émotions.A

1D’après Sun Si Miao (581-682), considéré comme «le roi des remèdes» en médecine traditionnelle chinoise.
Share