Comment faire des rencontres quand on est parent célibataire ?

Avec une famille monoparentale sur cinq en Suisse, être parent solo n'est plus une fatalité. Ce mode de vie engendre pourtant des difficultés, notamment financières, qui forcent le parent célibataire à mettre sa vie affective de côté. Il est de plus difficile de faire le deuil de l'autre parent et de l'amour qu'on lui a porté, peu importe la raison de ce célibat. On finit par sacrifier sa vie sociale afin de se consacrer pleinement aux enfants, jouant le rôle de père et de mère. Ce sacrifice, parfaitement compréhensible, ne devrait pourtant pas avoir lieu d'être puisque le bonheur de vos enfants passe par le vôtre.

Prendre le temps de faire son deuil

Il n'est jamais facile de sortir d'une relation. C'est encore plus difficile pour un parent célibataire qui n'a ni le temps ni l'énergie de le faire, mais retrouve en permanence l'autre dans le visage de ses enfants. La vie doit continuer après le départ et aucun parent solo n'a le temps de mettre sa vie sur pause afin de faire son deuil. Il est pourtant primordial de trouver le temps, de dépasser cette étape douloureuse afin de ne pas développer un mal-être et une rancœur dont vos enfants seront témoins. Cela vous donnera également la possibilité de sortir de votre isolement et de passer à autre chose.

Être honnête par rapport à ses désirs

Après le deuil vient la phase de reconstruction où l'on tente de reprendre goût à la vie et de renouer avec ses désirs et ses émotions. Cela passe par une honnêteté vis-à-vis de soi-même. Commencez par vous poser les bonnes questions : de quoi ai-je envie aujourd'hui ? Suis-je prêt(e) à m'investir de nouveau dans une relation sérieuse ? Ou n'est-ce pas l'occasion de flirter et de m'amuser un peu ? Peu importe vos envies, ne les réprimez pas et n'en ayez pas honte. Surtout, ne vous repliez pas sur vous-même mais tournez-vous vers vos proches et vos amis pour avoir un retour extérieur.

Partir à la rencontre d'autres parents célibataires

Une bonne façon de socialiser à nouveau est de partir à la découverte des autres parents célibataires de votre région en vous inscrivant sur un site de rencontres par exemple. Si vous n’êtes pas convaincu par ce mode de rencontres, qui peut parfois amener à des rencontres sans lendemain ou sans intérêt, sachez qu’il existe des sites pour rencontre sérieuse comme Parship. Parship vous propose de trouver des célibataires près de chez vous avec les mêmes centres d’intérêt. Pour cela, il vous faut remplir consciencieusement le test d’affinités. Sinon, vous pouvez activer votre réseau en parlant à vos amis et à d'autres parents de votre désir d'avancer dans la vie et de recommencer à sortir. Vous pouvez aussi vous inscrire à des activités, comme vos enfants. Pendant que ceux-ci sont au foot ou au judo, apprenez à danser le flamenco ou la salsa tout en faisant connaissance avec de nouvelles personnes.

Ne pas se mettre de pression

Le plus grand risque est de se sentir coupable par rapport à ses enfants lorsqu'on finit par rencontrer quelqu'un. On se retrouve à devoir gérer d'un côté une relation naissante et de l'autre des enfants qui ne comprennent pas forcément qu'on ait besoin de temps pour soi. Si votre flirt prend une tournure sérieuse et que vous envisagez une rencontre, commencez par en discuter avec vos enfants. S'ils se montrent réticents, n'oubliez pas que vous n'avez pas besoin de leur permission. Il peut être utile de leur rappeler que, même si cette relation est bénéfique et épanouissante, ils restent votre priorité numéro un et que leur avis compte beaucoup. Vous pourrez alors organiser une rencontre dans un endroit neutre afin d'habituer les enfants à cette nouvelle présence.

Share